0002

Télécharger mon CV (pdf) en français, anglais et en italien

Liliana Sallustio – Soprano

De 2010 à 2012, Liliana Sallustio fonde le SallustioEnsemble pour voix, flûte(s), violoncelle et piano, l’équipe s’élargira pour devenir la Compagnie Prima l’Arte, à géométrie variable dont elle est responsable artistique.

Parallèlement, elle se prépare au retour à l’opéra auprès de Béatrice Gaucet, assistante de Vera Rozsa de la Guidhall à Londres. Deux rôles lui sont proposés, le rôle titre de La Périchole d’Offenbach, au Théâtre Paci en France pour 2011 et pour 2012, le rôle de Gilda dans Rigoletto, au Covent Garden de Londres. Depuis 2006, elle se partage entre récitals à Paris, enregistrements (mélodies, Lieder, airs d’opéra), recherches historiques, musicologiques  et la transmission pédagogique.

Depuis sa sélection au Concours Reine Elisabeth de Belgique, où elle est remarquée par José Van Dam, elle développe un vaste répertoire qui s’étend du baroque à nos jours : Opéra, Musique sacrée, Mélodie/Lied et Musique de Chambre, jusqu’aux chansons traditionnelles italiennes et le gospel. Elle jongle avec ses 4 passions : le chant, les langues, la littérature et la pédagogie, ce qui la pousse à créer et à interpréter en Belgique, France et Italie des programmes de concerts originaux et thématiques autour de la musique vocale : un concept intitulé « Espace-Temps musical ».

Récitals, Concerts, Rôles d’opéra en Europe

Liliana se produit régulièrement avec orchestres, notamment en Belgique avec l’Orchestre du Conservatoire de Mons, l’Orchestre de Chambre de Wallonie, une Formation Orchestrale du Théâtre de La Monnaie ou l’Orchestre du Palais des Beaux-arts de Charleroi, ainsi qu’en Italie, invitée par l’Orchestre de Sulmona.
Parmi les chefs de son parcours : M° Tonini, M° Giusti, M° Scapin, M° Priestman…

En concerts et récitals elle défend le grand répertoire de Mozart (Susanna, Pamina, Contessa…) ; du Bel canto (Rosina, Giulietta, Amina, Norina, Lucia, Gilda, Violetta, Mimi, Lauretta…) ; de l’opéra français (Leïla, Juliette, Marguerite…) et de l’opéra allemand (Äanchen, Marzelline, Agathe…)…

À l’opéra, elle incarne Elisetta  (Il Matrimonio Segreto), Susanna (Le Nozze di Figaro), La baronne (La Vie Parisienne), Prince Alexis (L’île de Tulipatan), respectivement au Théâtre de Mons, au Raamtheater d’Anvers, au Palais des Beaux-Arts à Charleroi et au Théâtre d’Auderghem (Bruxelles), dans plusieurs représentations.

En musique sacrée : Mozart (La messe en Sol min, Laudate Dominum, Exsultate Jubilate) ; Haendel (Le Messie, divers airs : Josuah…) ; des œuvres de Monteverdi, Vivaldi, J.S. Bach (Passions selon St Mathieu, selon St Jean et diverses cantates) ; Rossini (Petite Messe solennelle) ; Mendelssohn (Psaume 42, Elijah) …

En musique de chambre, Lieder et mélodies elle interprète aussi bien Mozart, Schubert, Schumann, Strauss que les mélodies de Fauré, Ravel, Debussy, Poulenc…. Elle chante en trio avec clarinette et flûte avec Massimo Ricci, Philippe Bohy….

Parmi ses pianistes, Liliana collabore avec Peter Tomek de La Monnaie à Bruxelles, François Sauvageot de La Bastille à Paris, pour l’opéra. Pour la musique de chambre, elle se produit avec de nombreux pianistes dont Daniel Blumenthal à Bruxelles. Elle rencontre Noël Lee, à Paris et Dalton Baldwyn à Nice.

Depuis 2006 à aujourd’hui, elle se partage entre récitals/concerts à Paris, enregistrements (mélodies, Lieder, airs d’opéra), recherches historiques, musicologiques et la transmission pédagogique. En 2010, Liliana défend la « Musique française et d’ailleurs » avec le SallustioEnsemble à géométrie variable (Ravel, Villa-Lobos, Rachmaninov, Chostakovitch).

En 2012, l’équipe s’élargit pour devenir la Compagnie Prima l’Arte dont elle est directrice artistique. Une vingtaine de musiciens professionnels se réunissent, en géométrie variable et autour de la musique vocale. Parallèlement, elle se prépare au retour à l’opéra auprès de Béatrice Gaucet, assistante de Vera Rozsa de la Guidhall à Londres. Deux rôles lui ont été proposés, le rôle titre de La Périchole d’Offenbach, au Théâtre Paci (France, 2011) et le rôle de Gilda dans Rigoletto, au Covent Garden de Londres (2012). En 2013-2014, parallèlement à ses prestations, Liliana met en place l’Elisir d’amore avec Leontina Vaduva, à l’OPT de Marseille, travaille le répertoire français avec Elisabeth Vidal et Dalton Baldwin à Nice, et le répertoire allemand et Mozartien avec Edda Moser, à Milan.

Langues et Etudes musicales en Europe

Après des études en langues latines et germaniques, Liliana suit ses études musicales et théâtrales : chant, art lyrique, piano, histoire de la musique, harmonie à Marchienne-au-Pont (Belgique). Elle obtient ses diplômes de chant au conservatoire de Mons, avec Loretta Clini, élève d’Elisabeth Schwarzkopf, et en Art Lyrique avec Michel Trempont. Ensuite, elle se perfectionne auprès de maîtres renommés, notamment à Milan avec Gina Cigna (répertoire belcantiste ...), à Paris avec Mady Mesplé (répertoire français...) ou à Londres avec Graziella Sciutti et Iris Dell’acqua (répertoires Mozartien, Belcantiste ...).

Liliana a également été invitée à participer à des master classes prestigieuses, telles l’Académie de Chieti (Italie), en 1992 avec Antonio Tonini, Sergio Segalini, Nicola Giusti ou l’Académie du Concours Reine Elisabeth, en 1996, auprès de Dame Joan Sutherland, Stuart Burrows, Sena Jurinac, Edith Bers (Juilliard School) et José Van Dam. Depuis 2010, pour son retour à l’opéra, elle travaille intensément avec Béatrice Gaucet et dès 2012, elle collabore avec la metteur en scène Karine Laleu et participera en 2012 et 2013 aux Master classes avec Leontina Vaduva à Marseille, Elisabeth Vidal et Dalton Baldwyn à Nice, Edda Moser à Milan.